July 28, 2021
 
 
 
PDF Imprimer Envoyer

Aide

Une source décisive de financement pour le développement, notamment pour les pays à faible revenu, réside dans l’aide publique au développement, également appelée « aide » tout court. Bien qu’elle ne soit pas toujours aussi significative que les flux de capitaux privés, ou que les financements publics non concessionnels dans certains pays, l’aide reste un soutien crucial aux budgets des pays à faible revenu et aux dépenses publiques pour la réduction de la pauvreté, à travers les Objectifs du Millénaire pour le développement.

L’aide provient de trois sources principales : les organisations multilatérales, les pouvoirs publics (qui peuvent être de pays membres de l’OCDE ou non membres de l’OCDE) et les organisations de la société civile.

Un aspect vital de l’élaboration d’une stratégie de financements extérieurs consiste à disposer d’une politique claire de mobilisation et de gestion de l’aide, pour veiller à optimiser l’efficacité de l’aide, en vue d’obtenir des résultats dans chaque pays en matière de développement. DFI a donc mis au point de vastes supports de formation et produit de nombreuses publications et rapports analytiques et de recherche sur cette question. Les pages qui suivent apportent des détails sur ces supports et documents.


Derniers travaux accomplis par DFI dans ce domaine:

27 février 2017 - Coup de projecteur sur le financement mixte

Blended FinanceDans un rapport co-publié avec Oxfam International, Eurodad consacre de nouveaux travaux de recherche au financement mixte. Devenu un terme commun de financement du développement au cours des dernières années, ce concept associe aide publique au développement (APD) à d’autres ressources privées ou publiques, produisant ainsi un effet de levier pour lever des fonds additionnels issus d’autres sources. 

Il existe cependant un certain niveau de confusion autour du fonctionnement de ce mécanisme, en plus d’un manque relatif de données de projets montés sur financement mixte. Ainsi, dans le but de faire la lumière sur ce concept, ce rapport clarifie la nature du financement mixte, son fonctionnement et son utilisation, en identifiant les domaines essentiels pour maximiser l’impact de ces projets sur le développement, tout en évaluant les risques quantitatifs et qualitatifs associés.


23-27 février 2015 - DFI collabore avec la Campagne mondiale pour l’éducation

GCEGSWDFI a pris part à l’Assemblée mondiale de la Campagne mondiale pour l’éducation (CME) tenue à Johannesburg. À la suite de cette intervention, CME a demandé à DFI de diriger la rédaction de deux outils clés sur lesquels son futur plaidoyer sera fondé. D’une part, le rapport Education Aid Watch 2015 évaluera la performance des donateurs en termes de l’aide qu’ils fournissent en faveur de l’éducation. Cette étude examinera également leur volonté de financer les Objectifs de développement durable post-2015. D’autre part, une boîte à outils sur le financement du développement assistera les membres internationaux de la CME à analyser les recettes budgétaires nationales et les dépenses consacrées à l’éducation, ainsi qu’à concevoir des programmes de plaidoyer nationaux destinés à favoriser des systèmes fiscaux progressifs suscitant l’accroissement des recettes et des dépenses.


16 avril 2012 – Un cadre solide de contrôle des résultats de l’aide

UkanUn groupe d’ONG (Actionaid, Concord, Oxfam, Save the Children et le UK Aid Network) a chargé DFI de présenter - à Addis Abeba, Paris et Washington - une étude démontrant si un solide cadre global de contrôle était essentiel pour générer plus de résultats de l’aide. Grâce à des opérations majeures de lobbying et de négociations, il semblerait que les négociations post-Busan produiront à présent un cadre raisonnablement solide pour contrôler ces résultats. 


14-15 mai 2012 - Coopération pour le Développement : pour un développement durable

ECOSOCDFI a participé au Symposium de haut niveau du Forum des Nations Unies sur la coopération pour le développement (DCF).qui s’est tenu à Brisbane en Australie. Il a principalement été question d’assurer que le programme de développement post-2015 soit fondé sur un développement durable, en termes économique, social et environnemental, et des incidences sur la fourniture de l’aide, les mécanismes de financement et de partenariat, la responsabilité mutuelle et l’architecture internationale. 


10 mai 2012 – Responsabilité mutuelle en Afghanistan

AfghanistanLe Gouvernement de la République islamique d’Afghanistan a chargé DFI de créer un Cadre de responsabilité mutuelle pour assurer que les autorités et leurs partenaires de développement soient responsables des résultats de l’aide. Il est prévu que ce cadre soit prêt après la conférence internationale de Tokyo en juillet. 


25 novembre 2011 - Étude Water Aid: les OMDs menacées ?

WateraidEn début d'année, DFI a préparé une étude pour WaterAid qui analyse les subventions gouvernementales allouées au secteur de l'eau, de l'hygiène et de l'assainissement (WASH). Le rapport final qui reprend les conclusions des études de référence de DFI est à présent disponible. 


18-19 octobre 2011 - Symposium de l’ONU au Luxembourg: la responsabilité mutuelle et le rôle catalytique de l’aide

ECOSOCune présentation  de DFI au Forum sur la coopération en matière de développement au Luxembourg a appelé à l’instauration de solides mécanismes internationaux de responsabilité mutuelle en termes de coopération en matière de développement, sans lesquels les donateurs ne pourraient être tenus pour responsables envers les pays en voie de développement. L’ordre du jour et d’autres documents sont disponibles ici notamment des exposés sur le rôle l’aide pour catalyser la microfinance, l’investissement et les revenus fiscaux. 


Juillet - septembre  2011 - Dernières missions sur l’aide et l’audit en Guinée

GuineaDeux experts DFI ont conduit leurs dernières missions en Guinée dans le cadre du programme national de renforcement des capacités en gestion de la dette, audit et contrôle. Après avoir lancé un programme de formation destiné à des cadres du Ministère des finances et des experts en investissement public, les consultants finalisent à présent un manuel national de procédures pour la gestion et le contrôle des projets d’investissement public. 


12 septembre 2011 - ‘Real Aid 3’ révèle la baisse de la dépendance de l’aide

ActionaidDFI est co-auteur d'un rapport avec Action Aid sur l'AIDE REELLE selon lequel les pays en développement sont en fait de moins en moins dépendants de l'aide et que l'aide réelle parvient à transformer des vies. Le rapport avance également que la clé pour réduire cette dépendance sied dans un leadership fort des pays bénéficiaires plutôt que par les donateurs. Il traite également de ce qui différencie l'aide de l'AIDE REELLE, des recommandations faites pour Busan et au-delà. Accédez au rapport ici


5-11 septembre 2011 - Conception de cibles pour améliorer le partenariat en Ouganda

UgandaDFI a conduit la dernière mission du projet sur la Politique de partenariat en Ouganda. La mission, financée par le DfID, a atteint ses trois objectifs : la conception de cibles à l'intention des partenaires de développement pour améliorer leur aide à l'Ouganda ; la révision d'un protocole d'accord à signer par l'Ouganda et ses partenaires pour appliquer la politique ainsi convenue ; et la proposition de recommandations de soutien en renforcement des capacités fourni par le gouvernement, le parlement et la société civile dans le but d'assurer que la politique soit appliquée avec succès. La politique est actuellement en cours d'approbation par le Conseil des ministres et sera mise en pratique en 2012. 


5-6 mai 2011 – Symposium de haut niveau en préparation au Forum des Nations Unies sur la coopération pour le développement à Bamako

ECOSOCDFI a contribué au Symposium par la préparation d’un document de référence et en présidant un panel sur le développement d’un cadre de responsabilité complet pour la coopération au développement à l’intention des PMA. DFI a aussi donné une présentation sur la responsabilité mutuelle au niveau national. Le symposium, donc les présentations et les conclusions sont disponibles ici a traité de questions sur l’efficacité du développement et les résultats, l’appropriation et la conditionalité, ainsi que la responsabilité en termes d’aide dans le domaine de l’éducation. 


26-29 avril 2011 - Cadre de suivi de la politique de partenariat de l’Ouganda

UgandaUne mission DFI s’est rendue en Ouganda pour assister le Gouvernement à finaliser un cadre de suivi pour sa politique de partenariat. Cette mission a traité de questions d’aide et au-delà de l’aide, et a préparé un protocole d’accord à signer par le Gouvernement et ses partenaires de développement. Un atelier qui a réuni ces derniers a permis de traiter de l’avant-projet du cadre et des principes du protocole d’accord, et d’informer les fonctionnaires du Ministère des finances à qui incombera la responsabilité du suivi détaillé de la politique. Les prochaines étapes consisteront en des séances de formation intensive sur la politique, suivies par une enquête de base sur la performance du Gouvernement et ses partenaires de développement. Un accord sur les cibles futures sera ensuite établi. 


18 avril 2011 - Sommet Oxfam sur l’aide

OxfamDFI a participé à une réunion à Washington de ses 14 membres partenaires internationaux afin de formuler des politiques sur des questions d’aide, en faisant une présentation sur les initiatives dans les pays en développement et internationales pour accroître la responsabilité et la transparence des résultats de l’aide, et en s’interrogeant sur la façon dont Oxfam pourrait s’impliquer dans ses initiatives et y contribuer. Des politiques d’Oxfam actualisées verront le jour cet été, tout comme des documents de travail dans l’optique du Forum de Busan sur l’efficacité de l’aide en novembre. 


11 février 2011 - Seconde mission sur l’aide et l’audit en Guinée

GuineaUne seconde mission du programme national de renforcement des capacités dans les domaines de la gestion de la dette, de l’audit et du contrôle se déroule actuellement à Conakry. Faisant suite à la première mission qui a évalué le cadre régulatoire, juridique, institutionnel et opérationnel de Guinée, deux consultants DFI ont à present lancé le programme de formation des cadres de la Direction Nationale des Investissements Publics et de l’Inspection Générale des Finances. 


25-26 janvier 2011 - Rencontres de planification de la coopération FCD ONU-OCDE

DFI a participé à de très productives rencontres entre le secrétariat du Forum pour la coopération en matière de développement de l'ONU et la Direction de la coopération pour le développement de l'OCDE. Leur objectif était de planifier la coopération entre ces deux forums sur les deux prochaines années du cycle FCD. D'autres réunions ont été tenues avec Better Aid et l'UNESCO afin de discuter d'une coopération future dans le cadres des activités FCD.