January 26, 2015
 
 
 


GSW

Dernières nouvelles

African Dev Report 2014La Banque africaine de développement vient de lancer l’édition  2014 de son Rapport sur le développement en Afrique. les nouveaux locaux de la banque a Abidjan en Côte d’Ivoire. Cette année, l’ouvrage se penche sur le thème de ‘’ l’intégration régionale au service de la croissance inclusive’’.

Depuis les indépendances des années soixante, l’intégration régionale a été un point d’orgue du développement du continent africain et c’est sur sa pertinence que ce rapport s’interroge, un demi-siècle plus tard, dans un monde en pleine mutation.

En six chapitres, cette étude propose une analyse critique des évolutions qui ont rythmé les cinq dernières décennies en termes d’intégration économique et politique en explorant l’importance et le rôle des communautés économiques régionales (CER) ; l’impact des infrastructures régionales ; les enjeux de la migration interrégionale des facteurs de production ; l’intégration financière régionale et les plateformes nécessaires pour que celle-ci ait un vrai impact sur le commerce régional et la croissance économique ; et de quelles façons intégrer au mieux l’Afrique à la production et aux échanges mondiaux via les chaînes de valeur régionales.

Lire la suite...
 

WateraidGSW conduit actuellement une étude pour le compte de WaterAid qui analyse le taux d’absorption financière dans le secteur de l’eau et de l’assainissement (WASH). Ces travaux de recherche mettront en lumière le paradoxe suivant : comment un niveau élevé de pauvreté en termes d’eau et de d’assainissement et un secteur sous-financé peuvent coexister dans un contexte où les financements sont disponibles mais pas utilisés ? Les analyses de suivi budgétaire consacrées à ce secteur révèlent que le taux d’exécution budgétaire pour un grand nombre de PVD est sensiblement inférieur aux allocations budgétaires disponibles en début d’exercice. 

Les raisons d’un taux d’absorption financière faible varient. Il pourrait s’agir de lacunes en ressources humaines et compétences techniques au cours différentes phases de la chaîne de prestation, des frais de transaction élevés en raison de la fragmentation des activités des donateurs, une décentralisation fiscale très lente ou un dosage inapproprié de financement de fonctionnement et d’investissement.

Lire la suite...
 
 
 

New RulesL’organisme américain New Rules a sollicité l’assistance de DFI dans l’organisation de deux rencontres-débats. Sous les auspices de la Fondation Heinrich Böll, un panel public a réuni à Washington des représentants du gouvernement américain, de pays en développement et de la société civile qui ont analysé l’agenda de la Turquie qui détient la présidence du G20 en 2015. Le Sénégal a par ailleurs fait part des priorités des pays francophones.

Le second événement parallèle a eu lieu à New York en marge des réunions informelles des Nations Unies sur le financement du développement (FfD). Ce fut l’occasion pour le Sénégal de partager ses expériences en termes de partenariats public-privé avec des représentants de la Banque mondiale, de la société civile et du secteur privé. Pour de plus amples informations, consultez le site de New Rules

 
 
 

ODI Publication logoGates Foundation

L’organisme britannique Overseas Development Institute (ODI) et DFI vont collaborer sur le projet d’organisation d’une conférence à Accra au Ghana en mars 2015. Financée par la Fondation Gates, cette rencontre s’inscrit dans le contexte des préparatifs de la conférence des Nations Unies sur le financement du développement tenue à Addis Abéba en juillet 2015. DFI sera chargée de mobiliser les responsables politiques issus de pays en développement et d’organiser des séances plénières et techniques où les représentants nationaux exposeront leurs stratégies de financement.

DFI aura également la responsabilité de préparer des sessions au format de jeu de rôle destinées à démontrer le caractère complexe des options de financement qui s’offrent à ces pays. DFI a par ailleurs participé à la conférence du CAPE (Centre for Aid and Public Expenditure) de l’ODI les 12 et 13 novembre consacrée aux préparatifs de la conférence d’Addis Abéba.

 

 
 
 

OIFFFDO

DFI a collaboré avec l’Organisation Internationale de la Francophonie pour préparer la participation de plusieurs représentants de pays francophones aux séances informelles d’ouverture des négociations du FfD (Financing for Development) à New York. Ces rencontres ont pour objectif de préparer le terrain pour la Conférence sur le financement du développement qui sera tenu à Addis Abéba du 13 au 15 juillet 2015, point d’orgue du débat actuel sur l’après-2015. Les ministres et fonctionnaires du Sénégal et de la République démocratique du Congo ont débattu de l’allégement de la dette, des partenariats au développement ainsi que de la politique fiscale internationale et intérieure.

 
 
 
 

SudanUne mission d’assistance de stratégie de la dette au Soudan financée par le Secrétariat d'Etat à l'économie suisse (SECO) sera tenue à Khartoum en 2015. Le programme d’appui technique, conduit par DFI, consistera en deux missions et deux ateliers qui auront pour objectif de renforcer le cadre institutionnel de la gestion de la dette du Soudan, former les fonctionnaires en technique d’analyse de gestion de la dette, et de produire un document de stratégie qui guidera le Soudan à régler ses arriérés, à passer par le processus de désendettement PPTE er IADM et à mobiliser un financement à long-terme pour son développement.

 

 
 
 

OTE

Sous les auspices de l’organisme Bretton Woods Project and l’Observatoire Tunisien de l’Economie (OTE), environ une cinquantaine de fonctionnaires de l’Etat, parlementaires, et représentants de la société civile et des médias se sont réunis à Tunis à l’occasion d’un séminaire et d’une conférence sur le thème du FMI et de la Banque mondiale. Une présentation de DFI a traité de l’assistance technique du FMI, de la transparence des IBW, de leur rôle en termes de dépenses sociales et de protection sociale. Pour en savoir plus, veuillez contacter DFI.

 

 
 
 

wspL’Organisation internationale du travail (OIT) a publié le rapport mondial 2014 sur la protection sociale qui met exergue l’importance que représentent les investissements dans le secteur de la protection sociale pour combattre les inégalités, l’extrême pauvreté et favoriser la croissance inclusive. Cette étude, qui s’est appuyée sur des données issues des recherches de GSW pour révéler les engagements budgétaires des pays en termes de dépenses de protection sociale, démontre que les financements demeurent insuffisants pour garantir une couverture universelle. Cette conclusion vient conforter l'analyse de GSW des dépenses liées à la protection sociale.

Ce rapport mondial a pour ambition de fournir une vue d’ensemble des engagements des pays liés à la protection sociale au cours des dernières années et offre ainsi une excellente perspective globale des systèmes et politiques de protection sociale existants. L’OIT passe ainsi en revue la protection sociale à l’intention des enfants, des femmes et des hommes en âge de travailler et les personnes du troisième âge, et détaille les progrès de la communauté internationale vers l’objectif de couverture de santé universelle. Par ailleurs, cette étude analyse les tendances récentes en termes d’impact des programmes d’austérité mis en place à la suite de la crise financière internationale.

La version intégrale du rapport est en anglais mais un résumé est disponible en français.

Pour en savoir plus sur la position de GSW quant à ce rapport et sur les écueils liés au rassemblement des données de protection sociale, consultez leblog (en anglais) de Jo Walker, responsable du programme GSW.

 

 
 
 

Going OffshoreL’évasion fiscale coûterait des milliards de dollars en pertes de revenus fiscaux aux pays en voie de développement. C’est ce qu’avance un rapporticon d’Eurodad publié à l’intention des organismes de la société civile pour informer et soutenir leurs travaux de plaidoyer sur la justice fiscale. Selon leurs recherches, les institutions de financement du développement (IFD) contrôlées par l’état jouent un rôle central dans cette situation car elles créent un environnement propice à l’évasion fiscale en proposant au secteur privé la garantie du secret financier et un taux d’imposition très bas par l’intermédiaire de paradis fiscaux. Cette étude procède ainsi à une analyse critique d’IFD multilatérales et bilatérales en termes de leur recours aux paradis fiscaux et du niveau de transparence de leur portefeuille. Rappelant que l’objectif de ces institutions est de réduire la pauvreté et contribuer à un développement soutenable, le rapport suggère aux IFD qu’elles ont à présent devant elles l’opportunité de montrer l’exemple de meilleures pratiques en termes de taxation équitable, de transparence et de responsabilité, et leur propose des recommandations concrètes qui contribueraient à l’établissement des plus hauts standards de la finance responsable.

 

 
 
 

Eurodad

Dans un contexte où les pays doivent faire face à des situations de plus en plus complexes en matière de dettes souveraines et où les instruments utilisés pour y faire face sont inadéquats, l’organisme Eurodad a publié une note d’informationicon qui analyse les récentes propositions de réformes par des organisations internationales (FMI et CNUCED) pour gérer les prochaines crises de la dette. Cette note s’adresse principalement aux parlementaires européens et  énonce des recommandations concrètes concernant le rôle des Parlements ainsi que les actions que les législateurs et les décisionnaires peuvent entreprendre pour encourager l’Europe à exercer une influence sur l’établissement de  mécanismes de réaménagement de la dette efficaces, responsables, équitables et humains.

Lire la suite...
 
 
 

Even It UpL’ONG Oxfam a publié le rapport « À égalité! Il est temps de mettre fin aux inégalités extêmesicon » qui démontre, données à l’appui, que le fossé entre riches et pauvres se creuse de plus en plus et qu’il compromet l’objectif d'éradication de la pauvreté. Ce rapport étudie en profondeur les causes de la crise des inégalités et propose des solutions concrètes pour y remédier.

 

 

 
 
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
page 1 of 30
 

Nos Partenaires

logo_cemla

The Centre for Latin
American Monetary
Studies

logo_waifem

The West African Institute
for Financial and
Economic Management

logo_poledette

The Regional Debt Management
Training Unit
for Central and Western Africa

logo_mefmi

The Macroeconomic and
Financial Management
Institute of Eastern and
Southern Africa

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack